lundi 6 novembre 2017

"La malicieuse revanche d'un souffre-douleur" de Serge Farnel

La malicieuse revanche d'un souffre-douleur

Auteur : Serge Farnel


Résumé :

Au collège, dans la cour de récréation, entre brimades, racisme et harcèlement, c’est la guerre des boutons. Les élèves s’affrontent et tous les coups sont permis. Arthur, douze ans, cherche à trouver sa place tout en évitant de trop se faire remarquer. Aucune envie d’être pris comme souffre-douleur. Car il en faut toujours un : dans sa classe, c’est Thierry. Mais pour séduire Giovanna qu’il n’ose aborder, Arthur n’a d’autre choix que de se démarquer. Périlleuse équation ! Alors quand le proviseur décide de lancer la Gazette du collège, tous les espoirs sont permis. Pour échapper à la cruauté des autres, rien de tel que de l’exercer. Et si, au lieu de s’affronter pour ne pas être la tête de Turc, Thierry et Arthur formaient leur propre bande ? C’est l’histoire d’un enfant sensible, intelligent et maladroit qui cherche simplement à grandir et apprend à réfléchir sur le monde qui l’entoure. 




Avis :

Arthur, collégien intelligent, néanmoins maladroit nous raconte son année scolaire avec ses propres mots et ressentis. Il rêve d'intégrer la bande menée par Igor, un gaillard qui s'impose par ses muscles, il tombe amoureux de Giovanna, sans oser l'aborder. Alors, lorsque le directeur décide de créer un journal, il espère qu'en accédant au poste de rédacteur en chef sa belle le remarquera et deviendra membre du groupe.
Toutefois, est-il le seul à nourrir quelques espoirs à ce journal ? Arrivera-t-il à séduire la demoiselle ? Cessera-t-il de vivoter en solo à la récré ? 

Après un premier chapitre plutôt long à mon goût, qui a cependant l'utilité de présenter les principaux protagonistes de l'histoire, on y rencontre Igor vers qui tous se retournent pour savoir s'il a quelque chose à dire avant de se lancer, Clément, le second du premier, Zinédine parlant beaucoup, mais ne comprend pas tout et enfin Thierry le meilleur ennemi d'Arthur et son voisin de table. Thierry est le fils du directeur ce qui en fait une tête de turc pour toute la classe, voire du collège.

Arthur traîne seul dans la cour de récréation, trop grand il appartient aux "différents", toujours à proximité du platane afin d'être à portée d'oreilles de la bande d'Igor et pouvant également observé Giovanna, la plus magnifique aux yeux du jeune homme. Il est de ceux qui admirent les caractères forts, lui qui en manque, tentera tout pour attirer l’attention ; quitte à s'inventer une vie africaine pour côtoyer Gandhi qui n'a jamais connu son Congo natal. 

Un jour le père de Thierry annonce la création de la gazette du collège, notre narrateur y voit là le moyen de sortir de "l'anonymat", encore faut-il en devenir le rédac-chef, oui, mais comment être élu à ce poste ? Et par conséquent, l'on entrevoit le côté manipulateur du personnage… mais tel est pris qui croyait prendre… 

Serge Farnel nous offre ici un roman tendre, plein de nostalgie qui nous ramène aux années collège avec toutes les bêtises qu’on a commises, afin d'exister aux yeux des autres. Il y a des centaines d'anecdotes au sein de ces pages et vous en repérerez forcément une ayant un écho dans votre cœur.
L'auteur aborde ainsi, au travers des lignes, la question de comment trouver sa place parmi les autres tout en profitant pleinement de l'enfance ; que ce soit parmi les joies, les petits plaisirs de la vie, l'esprit de camaraderie, les chamailleries et les "persécutions" subies par les "trop" (grand, petit, gros…) et la construction de l'adulte en devenir.

Ce fut pour moi une lecture agréable, où un protagoniste n'est pas aussi lisse que le premier abord aurait laissé supposer. Néanmoins, un petit détail est venu entacher ma lecture. En effet, tout au long de l'année scolaire nous sommes dans la "tête" d'Arthur, avec ses pensées et réflexions, pourtant lorsque retentit la sonnerie des vacances d'été, je note que le propos tenu tient plus de la voix de l’écrivain que du héros.

Cependant, je remercie sincèrement Serge Farnel (et les Éditions Mazarine) pour ce bon moment passé et, de m'avoir déniché dans les méandres tentaculaires du web pour me proposer la lecture de son premier roman.

Fred


La malicieuse revanche d'un souffre-douleur
Auteur : Serge Farnel
Éditions : Mazarine
Pages : 285
Date de sortie : 6 septembre 2017
Prix : 17 €
EAN : 9782863743669

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire